VISIO-CONFÉRENCE

Visio-Conférence
2018-2019

Lire la suite.

EMPLOI DU TEMPS

Emplois du temps du 1er semestre 2018/2019. 

Lire la suite..

STAFF ACADÉMIQUE

annuaire des Enseignants-Chercheurs

Lire la suite..

DOCUMENTS À TÉLÉCHARGER

Les Documents à télécharger pour les étudiants....

Lire la suite...

C’est  le  plus  jeune  dĂ©partement de  la  FacultĂ©  des  Sciences  de  la  Nature et de la Vie. CrĂ©Ă© par arrĂŞtĂ© n° 623 du ministère supĂ©rieur de la recherche scientifique en 1999, ce  jeune  dĂ©partement  est  encadrĂ©  par  une  Ă©quipe  pluridisciplinaire  d’enseignants  travaillant  en collaboration  avec  des  Ă©quipes Ă©trangères.


Les  biotechnologies  ne  sont  pas un secteur d’activitĂ©s mais constituent un ensemble de techniques, mĂ©thodes  et  procĂ©dĂ©s  utilisant des  systèmes  biologiques  en  vue  de  la  production  de  biens et  services.


Ce  sont  fondamentalement  des technologies  horizontales  pouvant  s’appliquer  dans  plusieurs secteurs.  En  effet,  les  domaines d’application  des  biotechnologies  sont  multiples  et  les  enjeux Ă©conomiques sont considĂ©rables. Agriculture,  industrie  alimentaire, industrie  pharmaceutique  et cosmĂ©tique,  industrie  chimique, environnement  et  santĂ© intègrent et dĂ©veloppent des outils ou procĂ©dĂ©s  nouveaux  issus  des  biotechnologies.
Faussement  considĂ©rĂ©e  comme une  science  des  pays  riches,  la biotechnologie  est  plus  un  savoir faire du commun des mortels que des  moyens  financiers  faramineux.


Certes un minimum de moyens est nĂ©cessaire, mais des pays comme l’AlgĂ©rie qui dotent l’universitĂ© de grandes  enveloppes  budgĂ©taires peuvent  largement  couvrir  ces  besoins.


Des  programmes  de  formations ciblĂ©s, simples et pas trop prĂ©tentieux  peuvent  crĂ©er  une  dynamique d’esprit de biotechnologie. L’esprit de la biotechnologie c’est  de  crĂ©er  de  la  richesse  Ă   partir d’un support biologique.Beaucoup  de  jeunes  sont  formĂ©s en  gĂ©nĂ©tique,  biochimie,  microbiologie,  immunologie,  biologie molĂ©culaire,  chimie,  physique  et on ne sait quoi en faire. Des Ă©nergies potentielles en dĂ©perdition.

Ces  Ă©tudiants  sortant  attendent qu’un secteur utilisateur leur fasse appel  mais  existe-t-il en  AlgĂ©rie  Ă  l’heure  actuelle  des  secteurs  manifestant  un  besoin  en  ces  cadres ? NON !


En  l’état  actuel  des  choses l’universitĂ©  ne  doit  pas  former pour un besoin d’un secteur donnĂ©  (vu  que  la  demande  n’existe pas) mais se doit de proposer des idĂ©es  d’entreprises  porteuses  de richesses. De  ce  fait,  regrouper  formateurs, entrepreneurs,  financiers,  cadres divers  et  Ă©tudiants  au  sein  d’une association  de  biotechnologie permet  de  dĂ©velopper  une Ă©bauche  d’entreprise  de  biotechnologie.

    • Proposition de formation spĂ©cialisĂ©e ;
    • Soutient Ă  la formation ;
    • Etude  technico-commerciale de projets ;
    • Soutien financier.

Autant  de  thèmes  qui  seront l’essence  mĂŞme  de  cette  association. L’efficacitĂ© dans la simplicitĂ© et la faisabilitĂ© y sera le maĂ®tre mot.

Télé-Enseignement

te

Site de Télé-Enseignement de l'Université

Lire la suite

ASSURANCE QUALITE

rq (1)

L'Assurance Qualité de l'Université d'Oran1

Lire la suite

Maison du Doctorant

md
La Maison du Doctorant de l'Université Oran 1

Lire la suite

Go to top
Positive SSL Wildcard